Mes articles

Voici un article qui est paru dans le Recto Verseau Spécial Sacré de l’été 2015

La puissance du verbe sacré dans notre quotidien

« Que votre parole soit impeccable »
Premier Accord Toltèque, Don Miguel Ruiz

Ce n’est plus un secret, tout ce que nous disons à voix haute ou pensons tout bas, à notre sujet ou envers les autres, a un effet bien plus puissant que nous l’imaginons.

Par ces lignes j’aimerais vous encourager à expérimenter le merveilleux pouvoir créateur de votre parole quand elle est dite à haute voix, en conscience et utilisée à bon escient pour ainsi re-sacraliser votre quotidien et enchanter votre vie.

Plusieurs pratiques orientales utilisent les mantras dans ce sens, mais également les prières et invocations de la tradition essénienne ou de la kabbale, ou plus proche de nous, le Yoga des Voyelles ou les affirmations et décrets en lien avec les Maîtres Ascensionnés, ainsi que les suites chiffrées de Grigori Grabovoi. Toutes ces pratiques ont en commun l’élévation de notre fréquence vibratoire par le verbe sacré…

Sommes-nous prêts à embrasser toute la puissance de ce que cela implique sans jouer aux apprentis sorciers ? Car qui dit créateur, dit responsabilité et maîtrise de soi !

« Le problème n’est donc plus de définir le sacré, mais de pratiquer la sacralisation d’où naîtra la divinisation du monde et de la vie. » Marc Halévy

Combien de fois dans la journée formulons-nous, sans même le savoir, des bénédictions ou des malédictions à l’intention de nous-mêmes, de nos proches ou d’inconnus croisés sur la route ou à la caisse du supermarché ?

La physique quantique a redécouvert que nos mots produisent des ondes qui peuvent construire ou détruire. Ces ondes remplissent l’espace de leur information vibratoire, elles enveloppent d’un champ énergétique positif ou négatif l’émetteur et le récepteur de l’intention (encouragement, peur, jugement, croyance limitative, désir de nuire, etc…) et pénètrent jusqu’au cœur de nos cellules pour en informer vibratoirement toutes les particules dont nous sommes constitués sur tous les plans.

Non seulement cette énergie atteint sa cible instantanément, mais elle va perdurer comme suspendue dans l’air dans ce pont créé entre les deux protagonistes, installant un fort lien énergétique hors du temps et de l’espace. Elle va donc en imprégner l’univers personnel de l’émetteur comme du récepteur, chacun possédant le sien comme nous disent les chercheurs dans ce domaine. Et cet univers individuel, saturé de ce message, va créer et reproduire à partir de cette impulsion vibratoire un modèle de monde basé exactement sur la vibration qui sous-tend notre parole et notre être tout entier. C’est ce qu’on appelle la Matrice ou le champ unifié de conscience.

On pourrait penser que bien plus que le mot en lui même, qui n’est finalement qu’une suite de lettres, c’est souvent l’intention et/ou l’énergie avec laquelle il est utilisé, la fréquence de sa répétition et la charge émotionnelle qu’il contient qui va faire des ravages ou des miracles ! Mais il est une exception notable : les langues sacrées comme le sanscrit (qui signifie « ce qui est sacré ») et l’arabe par exemple, ou encore la langue hébraïque, dont la valeur vibratoire de chaque mot, ou même de chaque lettre dans son tracé, portent une puissance énergétique intrinsèque.

Dans le cas des mantras, chaque mot a été choisi avec soin selon l’impact énergétique voulu pour composer ces formules dont la puissance a traversé les millénaires. Chaque individu qui les chante encore aujourd’hui renforce l’égrégore créé par chaque mantra et bénéficie par la même occasion de toutes les énergies bénéfiques accumulées au fil du temps.

La notion d’égrégore implique que prononcer une formule choisie, surtout de manière répétée, enclenche tout un réseau de forces invisibles qui s’amplifient avec l’énergie de celui qui la dit, pouvant par là-même le transporter dans des états de grâce ou le terrasser dans des abîmes…. Cela voudrait-il dire que nous faisons entrer en jeu ces forces vivantes (positives ou négatives) même quand nous disons un simple “je t’aime“ ou “je te déteste“ ?

Au commencement était le verbe…

Quel impact tout différent prend cette affirmation biblique quand nous commençons à comprendre à quel point elle s’adresse à chacun de nous individuellement en tant que créateurs de notre réalité !

Il est temps de devenir pleinement conscients que nous sommes à l’origine de tout ce qui nous touche de près ou de loin dans notre réalité et que par nos pensées/sentiments/paroles nous entretenons des puissances qui nous dépassent grandement !

Choisissons maintenant de prendre la totale responsabilité de ce qui arrive dans notre vie, et petit à petit, cela aura une répercussion concrète à l’échelle de la planète !

Nous nous sentons tous concernés par ce qui se passe dans le monde, nous désirons tous améliorer notre quotidien, et aspirons tous à un bonheur individuel et collectif !

Notre pouvoir commence au moment où nous nous posons ces questions : est-ce que j’aimerais que cette pensée/parole crée ma vie ? Est-ce que j’aimerais expérimenter dans ma réalité quotidienne ce que je suis en train de penser/dire en cet instant ? Est-ce que je le souhaite concrètement à mon prochain ?

A ce moment-là, même des expressions aussi usuelles que “ça me tue“, “ça me casse les pieds“, “ça me fend le cœur“ sont à prendre au pied de la lettre et à éliminer de notre vocabulaire. Et il y en a des milliers d’autres..

Alors mettons à profit la grande puissance de création de notre chakra de la gorge qui fera le lien entre le divin et notre vie de tous les jours pour activer le sacré dans chacun de nos mots !

L’univers aime la gratitude. Plus vous trouvez de choses dans votre vie pour lesquelles vous pouvez dire merci, plus il vous en enverra… Louise Hays

Bien au-delà de l’auto-suggestion de la méthode Coué, avoir la discipline de répéter quotidiennement des affirmations positives, c’est planter des graines énergétiques de renouveau en élevant notre fréquence vibratoire dans toutes nos dimensions. Cela crée de nouveaux réflexes au niveau de notre mental, établit de nouveaux circuits neuronaux au niveau de notre cerveau, activant ainsi notre glande pinéale qui émet de nouveaux signaux énergétiques auxquels l’univers répondra de manière nouvelle.

Selon Louise Hays, pionnière des affirmations positives remises au goût du jour dans les années 80, les effets peuvent d’abord s’observer dans des petits faits quotidiens, au niveau des places de parc ou d’un appartement trouvé sans peine, avant que de plus grands changements se manifestent.

Voici quelques clés pour commencer votre pratique :

Une fois que vous serez à l’aise avec ces premières propositions, passez à des exercices plus structurés, en lien avec les jours de la semaine, que proposent par exemple les invocations quotidiennes aux 72 anges de la Kabbale, ou aux anges du matin et du soir des Esseniens…

Les décrets des Maîtres Ascensionnés, gardiens des différentes flammes et rayons divins, s’adressent p.ex. à notre Présence Divine « Je Suis » sous un jour différent selon le rayon. Quelques exemples : lundi, rayon rose, « Je Suis l’Amour Divin en action », mercredi, rayon vert, « Je Suis l’Abondance Divine en action », samedi, rayon violet, « Je Suis le Pardon Divin en action », etc…

Plus simplement, vous pouvez faire la différence en affirmant haut et fort tous les matins votre ferme volonté de vous unir à toutes les dimensions les plus lumineuses et vibrantes de vous-mêmes. Soyez créatifs, prenez la liberté d’inventer vos propres formules qui seront parfaitement adaptées à votre situation et à votre façon de vous exprimer.

Quelle que soit la manière dont nous opérons, c’est un merveilleux moyen de nous ancrer à la Mère Terre et au Père Ciel, et d’affirmer ainsi le rayonnement de notre être sacré dans notre quotidien.

Conférence à ce sujet au salon Holistica

Prochains ateliers d’une journée :

13 septembre 2015

13 décembre 2015